A Guise, dans l’Aisne, s’élève un ensemble harmonieux de bâtiments en briques rouges.

Ce complexe architectural constitue un bel exemple d’une utopie devenue réalité.

Jean-Baptiste André Godin (1817-1888), modeste ouvrier picard, développe sa petite entreprise de serrurerie-fumisterie créée en 1840 et la transporte à Guise. Là, il entreprend la fabrication des  poêles en fonte de fer qui feront la réputation de l’établissement durant des décennies.

A cette activité industrielle Godin veut associer ses idées de progrès social. Godin fonde le concept des « équivalents de la richesse ». Ce que la bourgeoisie de l’époque peut acquérir par l’argent les ouvriers pourront se l’offrir par l’entraide et la mise en commun.

A partir de 1859 les habitants de Guise voient s’élever les divers bâtiments qui vont constituer le Familistère.