N’aimant pas les villes nous ne voulions par particulièrement faire de halte à Tokyo. Toutefois il est difficilement envisageable de se rendre au Japon sans passer par sa capitale si emblématique. Nous avons finalement apprécié flâner dans les différents quartiers.

Akihabara le quartiers électronique :

Un grand nombre de magasins dédiés à l’informatique, aux mangas et aux jeux vidéos. Le paradis des geeks !

Asakusa :

L’âme populaire de la ville est palpable dans chaque ruelle du quartier. Petites boutiques, bars conviviaux et ambiance détendue permettent de faire une pause loin de la tonitruance du reste de la ville.

Tokyo Tower :

Tour de 333 mètres de haut cette tour est une véritable icône de la ville.

La Tokyo Tower permet l’accès à deux observatoires. Le premier culmine à 145 mètres. Le second quant à lui se situe à 250 mètres.

Odaiba :

Sur la baie de Tokyo il est possible de flâner sur l’île artificielle d’Odaiba. Pour y accéder il faut pendre la rame de train sans chauffeur : la ligne Yurikamome qui passe sous le pont Rainbow Bridge. Assez sympa.

De l’autre coté de la baie la vue sur la ville est magnifique. Les tours d’immeubles et le pont offrent un splendide panorama à la tombée du jour.

Shibuya :

Dès la sortie il est possible d’admirer la fameuse statue du chien Hachiko. Nous découvrons ensuite le carrefour qui possède le plus grand passage piétons du monde. Ce célèbre carrefour est toujours couvert de monde, ce qui offre un spectacle très surprenant aux non initiés !

Shibuya est un condensé coloré de la vie à Tokyo. Quartier emblématique de la jeunesse et de la mode japonaise.

Shinjuku :

Quartier d’affaire, quartier de divertissement, quartier des gouvernements, etc. Arrondissement aux multiples visages, Shinjuku est probablement un des arrondissement les plus connus de la ville.

  • L’observatoire de la marie offre une belle vison panoramique sur la ville.
  • Kabukicho : Réputé comme le quartier chaud de la ville, Kabukicho est connu pour être le quartier des plaisirs et de la vie nocturne.

Le jour rien de bien extraordinaire. Les rues sont très calmes et sans grande identité.

Le soir l’atmosphère de ces rues changent du tout au tout. Les néons panachent les rues de couleurs criardes, la musique est tonitruante et l’ambiance y est électrique. Les rues sont jalonnées de restaurants, de bars et d’établissements de plaisir. Le quartier est également connu pour être dirigé par les Yakuza. Certaines pratiques illicites ( jeux, prostitution, etc) sont pratiquées dans les rues sans même avoir à se dissimuler.

Nous avions lu beaucoup d’articles sur ce quartier. Il était dépeint comme chaotique, anarchique et lieu de sexualité totalement débridée. Bon bin finalement, soit nous y étions au mauvais moment soit nous avons l’esprit très ouvert mais rien ne nous a surpris. Toutefois, nous avons été heurtés par la flagrante jeunesse des « escort girls ». L’allure juvénile de ces filles déjà très largement mineures était exacerbé par leurs costumes d’écolières, de chatons, etc. Cela m’a personnellement fait me questionner sur la sexualité et le rapport à la jeunesse dans ce pays. Un poil glauque.

Attention aux escroqueries qui ont cours dans le quartier. De nombreux rabatteurs proposent des cartes ou des formules très alléchantes (genre une heure de boisson gratuite…ouais!). A la fin de la soirée la note s’avère finalement beaucoup plus salée que prévue. Il est alors difficile de se dépêtrer de la situation.

Attention également à ne pas prendre les « escort » en photo. Elles sont très surveillées par de charmants gardes vêtus de noir et bien carrés. Ne pas les prendre en photo eux non plus d’ailleurs 😉


Galerie (cliquez sur l’image pour l’agrandir):