Malheureusement Nara fut notre coup de grâce, de pompe, de mou et de raplapla. Nous nous sommes traînés lamentablement dans la ville.

Nara fut la capitale du Japon de 710 à 784. Elle est connue pour ses daims en liberté et son riche patrimoine.

Todai-ji :

Ce temple est réputé pour son bâtiment Daibutsu-den, la plus grande construction en bois du monde, et pour abriter un immense Grand Bouddha en bronze. Haute de 18 mètres cette statue pèse 250 tonnes ! Rien que ça !

Kasuga Taisha, le temple des lanternes :

Un petit chemin bordé d’environ mille lanternes de pierre, recouvertes de mousse et côtoyées par les daims… une sorte d’image d’Epinal qui reste gravée dans les esprits.

Une fois à l’intérieur du sanctuaire, de nombreuses petites lanternes de bronze suspendues guident les pas des visiteurs.

Le clou de la visite réside en une petite pièce protégée de la lumière. Une fois le rideau passé un somptueux spectacle s’offre à nous. Des centaines de lanternes éclairées habitent la pièce. Une beauté saisissante qui semble donner accès au divin. Difficile de ressortir et de laisser derrière nous cette atmosphère mystique et spirituelle au possible.

 Le lendemain, direction Miyajima.


Galerie (cliquez sur l’image pour l’agrandir):