Après quelques kilomètres de bus nous voilà à Kanazawa. La ville est connue pour ses quartiers bien préservés datant de l’époque Edo. La pluie battante nous a accompagnés une bonne partie de la journée.

Lors de notre premier jour au Japon nous avons eu une forte pluie et nous avons donc mis nos super vestes anti-pluie. Nous ne comprenions pas bien pourquoi tant de gens avait un parapluie, c’est presque un art le parapluie là bas… il existe des boutiques exclusivement de parapluies, des parapluies funs, des parapluie de luxes, des parapluies pour le pluie, des parapluies pour le soleil, des parapluies pour le vent… des parapluies à gogo ! Il y a même carrément des consignes à parapluies !

… mais pourquoi s’enquiquiner avec un parapluie depuis l’invention de l’imperméable… c’est relou un parapluie: faut le tenir, le secouer pour rentrer dans un lieux, penser à le récupérer, faire gaffe de pas éborgner les autres, etc.

Bin finalement nous avons rapidement compris… avec la veste de pluie tu as l’impression d’être une ballottine de dinde que l’on cuit à l’étouffée… chaleur, chaleur et humidité ! Du coup ! Nous avons acheté un parap’ ! Bob de son petit nom, ce qui nous a permis de profiter un peu de la ville malgré le temps.

Bon…le lendemain fut déjà la fin funeste et tragique de Bob…je me suis rendue compte avec désespoir que le Crapio avait oublié Bob sur le bord de la route alors que nous attentions le bus. Bob que j’avais gardé avec moi toute la journée… Bob que j’avais veillé à ne pas oublier où que ce soit… Bob qui avait si courageusement affronté les éléments déchaînés de la nature pour nous…quelle triste fin. Adieu Bob.

Reprenons la visite de Kanazawa. En premier lieu nous traversons le jardin du château de la ville. Beau parc avec une belle vue sur la bâtisse datant de 1580.

Le jardin Kenroku-en :

Réputé pour être l’un des trois plus beaux du Japon, l’implantation de ce jardin remonte au XVIIe siècle. Les paysages variés du jardin permettent d’admirer environs 83 espèces de végétaux. La sérénité, l’esthétisme et le calme du lieux ne peuvent que séduire les visiteurs.

Pour finir cette journée, petit détour par le marché couvert de la ville.

Une fois de plus Crapio a voulu tester une spécialité au matcha…et une fois de plus nos papilles souffrent… sans parler de la texture on ne peut plus étrange de la chose…Mi mou, mi collant, mi gluant et encore probablement d’autres « mi » indescriptibles. De quoi bien finir la journée 😉


Galerie (cliquez sur l’image pour l’agrandir):