Dès notre réveil le temps s’annonce épouvantable. Il fait plus sombre que jamais, la pluie et les rafales de vents à 80km/h s’abattent sur les carreaux. La neige fond sur les routes et laisse place à la glace. Il devient difficile de se déplacer.

Nous sortons seulement une petite heure afin de nous ravitailler un peu, il serait dangereux d’en faire davantage. Nous en avons d’ailleurs confirmation le soir même : notre hôte est venu à notre rencontre pour nous prévenir de ne surtout pas prendre la route car les voitures ne parviennent pas à monter la côte conduisant à la maison. La rudesse de l’arctique se fait ressentir.

Tant pis, nous attendrons le printemps pour revenir 😉

Nous profitons de cette journée de repos forcé pour avancer sur le blog ( oui nous sommes trèèès en retard à propos du Svalbard… il nous faudrait un an de nuit polaire pour finaliser) et faire une cure de sucreries !