* Position: 80°40.4‘N, 019°39.7‘ E

Lever 07h00. “Gooood morning”. Loupé!!! Même pas tu nous as réveillé! Crapiotte était si dingue d’être dans la banquise qu’elle avait mis le réveil à 5h! NA NA NA.

7h30. Petit déj’ en 5ème vitesse et GO GO GO re-dehors. OOOh punaise que ça caille!

Nous passerons toutes la journée en mer dans la banquise, nous prenons une direction toujours plus au nord et dépassons le 81ème parallèle!

La banquise est de plus en plus dense, elle résiste avant de craquer sur le passage du navire.

Vers 10h le bateau stop sa progression. Le leader d’expédition invite les passagers à se rendre sur les ponts afin de chercher la faune de la banquise.

Hum certes… Voilà que nous avons quelques doutes… Pendant 2h nous sommes passés près de nombreux animaux, sans nous arrêter… et là ils s’arrêtent alors qu’il n’y a rien à 20km à la ronde…en plus pas un seul guide n’est présent sur le pont… Il y a anguille sous roche…ou plutôt morue sous la banquise.

Crapiotte dit au Crapio que la route vers Kvitøya lui semble compromise. C’est louche cet arrêt d’autant que nous semblons être déjà à la bourre.

Bref nous sommes de bonne composition et cherchons des bestioles.

– Oh ya un truc la bas! Ah bin non en fait…

– OHHH ahhh regarde… ah non toujours pas désolé, c’est juste une tâche.

Même pas de phoque… tout juste une mouette solitaire … il y pourtant des traces et du sang sur la banquise donc il doit bien y avoir âme qui vive quelque part.

Du coup nous en profitons pour nous balader sur le navire.

Après plusieurs heures de caillante infructueuse…  “We have a polar bear”. Notre 2ème ours!

Celui-ci est repéré à l’heure du repas, il a fallu choisir entre manger ou l’observer. Nous avons décidé de ne pas perdre une miette de l’ours et toutes les miettes du repas. Tout comme le précédent il roupille paisiblement sur la glace. Celui-ci est bien plus maigre que le premier. Il semblerait qu’il s’agisse d’un jeune mâle d’environ 2 ans, probablement délaissé par sa mère depuis peu et ainsi obligé de subvenir seul à ses besoins (selon les guides). Étant plus calés en « beer » que en « bear », nous ne pouvons confirmer ou infirmer.

Nous nous approchons doucement mais nous semblons l’avoir tout de même dérangé. Afin de ne pas l’importuner davantage nous reprenons notre navigation.

En fin de soirée, lors du debriefing journalier, le chef d’expédition nous annonce que nous stoppons notre navigation vers Kvitøya. Nous ne pourrons pas rejoindre notre destination ultime. Le MS Plancius, bateau de la flotte qui nous précède d’un jour, est resté immobilisé dans le brouillard et la glace durant de longues heures. Les conditions étant trop mauvaises le chef d’expédition à décidé de faire demi-tour et de passer par le détroit d’Hinlopen. Déception, mais cela fait partie des aléas de ce genre de destination et de toute façon nous en avons déjà vu plus que ce que nous espérions (et c’est finalement loin d’être fini 🙂 ).

La journée défile peu à peu sans que nous nous lassions du spectacle.

Le soleil est permanent, aussi nous veillons très tard profitant ainsi des lumières de la nuit.

Bonne nuit 🙂


Galerie (cliquez sur les photos pour agrandir):