[osm_map_v3 map_center= »69.1666,19.9952″ zoom= »7″ width= »100% » height= »450″ post_markers= »all »]

Lever 6h30. Il neige, aussi la ballade sur l’ile de Senja est reportée à plus tard.
Nous décidons d’aller jusqu’à Oldervik. De nouveau un cul de sac. Le ciel s’est dégagé d’un coup et il fait grand soleil. Les chasses-neige sont passés mais les routes restent verglacées.

La route est bordée de paysages magnifiques.

Oldervik est un joli petit port ouvert sur un fjord.

Du bout de la route (impossible d’aller plus loin) nous observons un bateau de pêche. Des mouettes tournoient autour ainsi que deux aigles pêcheurs.

A ce moment, Jérôme décide d’aller en Finlande.
Comme ça!
Nous allons traverser la Norvège d’ouest en est sur plus de 160 kilomètres.
Une plateforme nous rappelle que la Norvège est productrice de gaz et de pétrole.

Inutile de chercher des mots pour s’extasier une nouvelle fois sur les paysages, il suffit de regarder les photos. C’est une suite de fjords profonds, de montagnes vertigineuses, de forêts serrées.
Les rivières que nous traversons sont gelées.

Nous nous arrêtons à Nordkjosbotn pour faire le plein de la voiture et en profiter pour nous restaurer dans la cafétéria de la station-service. La petite ville est située au fond d’un profond fjord. Un rivière s’y jette et l’eau douce a gelé sous l’effet du froid.
A cet endroit, c’est un chaos de plaques de glaces qui se chevauchent créant une vaste étendue tourmentée.

Nous reprenons ensuite notre migration vers la frontière finlandaise. Il y a assez peu de circulation et les conducteurs norvégiens sont respectueux des autres et du code de la route.
La route est parfois bordée de cascades glace du plus bel effet.

Le paysage change. C’est à présent une toundra glacée où poussent de maigres arbustes qui s’offre à notre vue.

Enfin, nous parvenons en Finlande à Kilpisjärvi.
Le panneau d’entrée en Finlande est rédigé en Same, en Finnois et Suédois. Enontekiö est le nom de la municipalité dont Kilpisjärvi  fait partie.

La température a chuté sous le zéro. Nous allons prendre un bon chocolat chaud à la petite cafétéria de Kilpisjärvi. Étrangement l’ambiance nous y semble différente de celle de la Norvège*. Ce que confirment Jérôme et Roxane qui ont voyagé en Finlande. L’isolement du lieu y est aussi peut-être pour quelque chose.
Le local est très clair. La jeune fille qui sert très sympa et souriante. L’ambiance est détendue.
Situé dans les Alpes Scandinaves, le village de Kilpisjärvi est à l’altitude de 500 mètres l’un des plus hauts de Finlande.

Des moto-neiges se déplacent à grande vitesse sur le lac gelé qui se trouve en contre-bas du bâtiment. La rive en face est en Suède.
A quelques kilomètres de là se trouve le Cairn des trois royaumes qui matérialise le point où les frontières de la Finlande, de la Norvège et de la Suède se rencontrent.

Et voilà, nous sommes allés Finlande. Sans rire…
Après ce bref intermède finlandais, nous reprenons  le chemin de la Norvège.
Nous sommes encore sur la route lorsque la nuit tombe.
Nous n’avons pas pris le chemin le plus direct mais préféré la petite route qui passe de l’autre côté du fjord longé ce matin. Nous sommes pris dans une tempête de neige qui réduit la visibilité à pas grand chose.


Au volant, Jérôme se sort haut la main de ce traquenard et nous sommes à la maison à 19h45.
Repas et au lit. Crevés!

* En tant que touristes  nous ne nous aventurerons pas dans des affirmations définitives. Ce ne sont que des impressions de voyageurs ne faisant que passer.


Galerie.