[osm_map_v3 map_center= »69.4831,19.1551″ zoom= »7″ width= »100% » height= »450″ post_markers= »all »]

Je me lève aux aurores, 5h45. Dehors le paysage est somptueux.
Les pics enneigés sont baignés de jaune par le soleil qui se lève.
Le reste du paysage commence à rosir légèrement.

Après avoir déjeuné, c’est sous un beau soleil nordique que nous partons pour notre première escapade norvégienne vers Kvaløyvågen, un petit port perdu le long d’un fjord.
Les paysages qui bordent la route sont très beaux.

Nous prenons un chocolat bien chaud dans la petite épicerie du village.

Tout près du village se trouvent des séchoirs à poissons encore utilisés. En regardant de plus près, l’on s’aperçoit qu’il n’y a que des têtes.

Le paysage est magnifique. Il va falloir s’habituer aux superlatifs concernant les paysages.

Le long de la route nous apercevons un campement Sami (visiblement à vocation touristique) avec tentes et rennes. Autour ce ne sont qu’immensités glacées.

Nous prenons ensuite la direction de Sommarøy. Encore un bout du monde battu par des vents violents. L’environnement est d’une sauvage beauté. Le temps à présent légèrement grisâtre laisse malgré tout filtrer une belle lumière qui sied bien au paysage.

Hormis nous quatre il n’y a rien ni personne sur le promontoire où nous nous trouvons face à la mer.
Le vent, qui nous balafre le visage, règne ici en maitre. Seuls quelques maigres arbustes et de rares herbes qui émergent de la neige ont réussis à s’accrocher. La vie est têtue.

Nous décidons de déjeuner dans un petit restaurant entrevu en sortie du village.
Le restaurant s’appelle plus ou moins « L’ondine » ( Havfrua Kro en norvégien, traduction non contractuelle). Au menu: Dany, cheese burger. Jérôme, indéterminé mais avec saucisses. Roxane, fried chicken. Patrick, assiette de poissons « à l’ondine ». C’est à dire deux galettes de poisson reconstitué dont une au saumon comme annoncé.

L’ambiance du bistrot est sympa et bon enfant, le personnel est charmant.
Nous sommes loin de tout (ou presque) et un rien nous émerveille. Ensuite, nous faisons route vers Brensholmen et achevons notre tour de l’ile de Kvaløya. La journée s’achève par détour au supermarché pour le ravitaillement avant de regagner la maison.
Le soir, repas tranquille avant la traditionnelle chasse aux aurores. Nous en observons deux ou trois petites au dessus du fjord.


Jérôme et Roxane prennent la voiture pour essayer d’en observer dans un endroit où les lumières de la ville ne parasitent pas le ciel. Mais plus rien pour ce soir.


Galerie.